Emissaires des morts (nouvelles) Adam-Troy Castro

Adam-Troy Castro, écrivain de SF états-unien débarque en France avec ce premier opus composé de quatre nouvelles et d’un roman. La suite devrait suivre en juin 2021. Je n’ai pas encore lu le roman éponyme. Cette chronique ne concerne donc que les nouvelles.

Dans ce space opera aux aspects de roman noir, le Corps diplomatique est chargé des relations interespèces, ainsi que des relations postcoloniales et des premiers contacts. Maitre Andrea Cort du bureau du procureur général assiste les diplomates dans leurs missions. Elle s’assure du respect des lois, et doit parfois régler les conflits entre le droit local des planètes et celui de la confédération. Recrutée par le Corps diplomatique après un massacre dont elle a été témoin et victime, Andrea Cort est d’une loyauté indéfectible envers son service. En revanche son caractère taciturne et sa pugnacité lui cause souvent des soucis dans ses relations sociales et professionnelles.

Dans Avec du sang sur les mains, la nouvelle qui ouvre le livre, Andrea Cort et le Corps diplomatique sont chargés de livrer un assassin humain aux extraterrestres Zinns en échange d’une technologie avancée. Pourquoi des êtres pacifistes, tels que les Zinns qui ne connaissent aucune forme de violence, s’intéressent-ils à ce point à un meurtrier ?

Dans le second texte, Une défense Infaillible, nous sommes au cœur même du Corps diplomatique dans la ville orbitale de Nouvelle-Londres. Une agent de renseignement est victime d’un traite. Andrea Cort est chargée de le démasquer, car une ancienne relation amicale unit les deux femmes.

Les lâches n’ont pas de secret confronte Andrea Cort à un problème de valeur, entre ce qui est morale et ce qui est légal, à travers la possible réhabilitation d’un meurtrier en échange de l’abandon de son libre arbitre. Quant à Démons invisibles, elle reprend aussi ces problématiques, en y ajoutant une question philosophique d’éthique de l’altérité passionnante.

Les quatre nouvelles sont vraiment excellentes tant sur le fond que sur la forme. Adam-Troy Castro déploie un univers sombre et complexe avec comme personnage central cette femme énigmatique et fascinante qu’est Andea Cort. En parfaite anti-héroïne, elle agace et questionne le lecteur ce qui la rend attachante et donne envie de connaître la suite de son histoire. Dans son monde comme dans le notre, les dignitaires corrompus, les racistes, et les sociopathes n’ont pas disparu. Mais son message est clair : « Quand je les trouverai, ils paieront pour leurs crimes. Je m’y engage« . On a hâte.

Émissaires des morts T1, Adam-Troy Castro, traduit de l’anglais (États-Unis) par Benoît Domis, Albin Michel Imaginaire, 2021.

Lecture du roman programmée pour les vacances ! La chronique suivra…

3 réflexions sur “Emissaires des morts (nouvelles) Adam-Troy Castro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s